Quelle différences entre le Kéfir et le Yahourt ?!

Beaucoup de gens supposent que parce que le yogourt et le kéfir de lait sont tous deux des produits laitiers de culture, il n’y a pas beaucoup de différences entre les deux.

En fait, ce n’est pas vrai. Il y a plusieurs différences entre le yogourt et le kéfir au lait, y compris la façon dont chacun est fabriqué, les types de bactéries présentes dans chacun, leur saveur et leur consistance.

Si vous comprenez les différences entre le yogourt et le kéfir de lait, vous serez en mesure de décider lequel de ces produits laitiers de culture est bon pour vous !

TYPES DE CULTURES DE DÉMARRAGE DE KÉFIR ET DE YOGOURT


Le kéfir laitier est une culture mésophile, c’est-à-dire qu’il est cultivé à température ambiante, malgré le type de culture de départ que vous utilisez.
Il existe deux types de yaourts d’entrée : mésophile et thermophile. Mésophile signifie que le yaourt de départ est cultivé à température ambiante. Thermophile signifie que le yaourt de départ aime la chaleur. Ce type d’entrée de yaourt est mieux préparé dans une yaourtière ou un appareil similaire et il sera cultivé à environ 110ºF.

PROPAGATION DU KÉFIR VS. YOGURT


Comme pour la culture du yogourt, le kéfir laitier peut être cultivé à l’aide d’une culture réutilisable ou à usage unique.

Alors qu’une partie du lot précédent de yogourt est utilisée pour la culture continue du yogourt, le kéfir du lait, par contre, est cultivé en continu avec des grains de kéfir du lait. Les « grains » sont en fait une masse gélatineuse abritant une grande variété de bactéries et de levures à partir desquelles on peut faire des lots continus de kéfir. Les grains de kéfir du lait doivent être transférés dans un lot de lait frais toutes les 24 heures environ.

Le kéfir de lait peut également être fabriqué à partir d’une entrée de kéfir en poudre, semblable à une culture de yogourt à prise directe. La culture de démarrage de kéfir en poudre peut être re-cultivée plusieurs fois en utilisant du kéfir du lot précédent, mais éventuellement, un nouveau démarreur en poudre sera nécessaire.
Les yaourts de départ sont disponibles en deux variétés : réutilisables et à usage unique. Les yaourts d’entrée réutilisables, une fois activés, sont recultivés en mélangeant un peu d’un lot de yogourt précédent dans du lait frais. Une fois le nouveau lot terminé, il devient le démarreur pour le lot suivant, et ainsi de suite. Ces cultures de yogourt doivent généralement être recultivées au moins une fois par semaine.

Les yogourts de démarrage à prise directe, ou à usage unique, se présentent sous forme de poudre et sont habituellement thermophiles. Chaque nouveau lot de yogourt nécessite un nouveau paquet de ferments lactiques. Bien que ce type de yogourt puisse être re-cultivé plusieurs fois, à un moment donné, un nouveau sachet de poudre de démarrage sera nécessaire.

TYPES DE BACTÉRIES PRÉSENTES DANS LE KÉFIR VS. YOGURT


Les bactéries du kéfir du lait peuvent coloniser le tractus intestinal. Le kéfir contient également une gamme beaucoup plus large de bactéries, en plus de contenir des levures.

Pour plus d’informations, cet article présente les résultats de deux chercheurs sur les souches de bactéries et de levures qui composent les grains de kéfir laitier.
Les bactéries bénéfiques que l’on trouve dans le yogourt aident à garder le tube digestif propre et fournissent de la nourriture aux bactéries amicales que l’on trouve dans un intestin sain. Ils traversent le tube digestif et sont appelés bactéries transitoires.

Ce tableau énumère les souches de bactéries que l’on retrouve dans chacune de nos entrées de yogourt.

SAVEUR ET CONSISTANCE DU KÉFIR VS. YOGURT

Le lait de kéfir est également aigre, mais il peut avoir une touche de saveur de levure, en raison des levures bénéfiques présentes dans la culture. La saveur du kéfir du lait est plus acide que celle du yogourt, et a été décrite comme un croisement entre le babeurre cultivé et le yogourt. Il est également possible de manipuler la saveur du kéfir du lait en fonction de son temps de fermentation.

Bien que le yogourt se consomme presque toujours à la cuillère, le kéfir au lait est généralement consommé sous forme de boisson lactée de culture.

Le yogourt a généralement une saveur familière à la plupart des gens. Différentes variétés de yaourts d’entrée produisent des yaourts qui varient de doux à acidulé. La consistance du yogourt varie d’un yogourt mince et coulable, comme le Piima, à un yogourt assez épais et crémeux comme le Bulgarian. La plupart des variétés de yogourt sont plus épaisses que le kéfir, cependant. Vous pouvez comparer la saveur et la consistance créées par chacune de nos entrées de yogourt dans notre article sur le choix d’une entrée de yogourt.

POLYVALENCE DU KÉFIR ET DU YOGOURT

Le yogourt et le kéfir au lait peuvent être épaissis en égouttant le lactosérum du produit fini. L’égouttage du lactosérum du yogourt donne un yogourt épais de style grec. Des temps d’égouttage plus longs créent du labneh ou du fromage de yogourt.

Le kéfir de lait peut être égoutté du lactosérum pour en faire un kéfir à la cuillère, du fromage à tartiner mou, du fromage à la crème de kéfir ou même du fromage à pâte dure.

En plus de ces différents produits fromagers, le yogourt et le kéfir au lait sont tous deux très polyvalents et peuvent être utilisés dans de nombreuses recettes, des trempettes aux pâtisseries.

Conclusion : Le choix vous appartient !

Bref, le yogourt est une bonne source de bactéries probiotiques, qui nécessite un entretien hebdomadaire, selon la culture choisie. Il s’agit généralement d’une consistance à la cuillère et sa sa saveur peut être douce ou acidulée. Le yogourt peut être utilisé dans une variété de recettes.

De même, le kéfir du lait est aussi une grande source de bactéries probiotiques et de levures. Si vous utilisez des grains de kéfir du lait, vous devrez prendre le temps d’en faire l’entretien quotidien.